https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Tourisme - Page 2

  • Le nouvel Infobus du TEC est sur les routes

    tempo

    Dès ce jeudi 22 janvier 2015, un nouveau véhicule Infobus sera opérationnel. Plus moderne et fonctionnel, les services suivants vous seront proposés :
    - Création et duplicata de la carte MOBIB
    - Modification et renouvellement (recharge) de votre titre de transport
    - Informations relatives aux horaires, itinéraires et à la tarification
    - Distribution des fascicules-horaires.

    Pour Liège, il se situera régulièrement aux endroits suivants :

    - la Batte, à la Passerelle (à l’arrêt de bus) le dernier dimanche du mois, de 8h30 à 13h30
    - Citadelle CHR, arrêt de la ligne 71 le dernier jeudi du mois, de 13h00 à 16h30

    L’Infobus est également présent lors d’événements divers ainsi qu’aux portes ouvertes de certaines écoles

  • SNCB:des lignes de l'Ourthe-Amblève supprimées ?

    Un document interne d’Infrabel (gestionnaire du réseau ferroviaire), pour le moins inquiétant, vient d’être révélé par la CSC Transcom. Dans ce papier, Infrabel propose des pistes à la Ministre de la mobilité, Jacqueline Galant, pour faire des économies, notamment en supprimant trois lignes.

    Il s’agit de :
    - la ligne 42 de Rivage, Gouvy vers le Luxembourg, qui a été complètement rénovée et électrifiée à grands frais ;
    - la ligne 43 de Liège à Marloie/Jemelle, qui a pourtant vu une augmentation de plus de 40% de la clientèle « voyageurs » ces dix dernières années ;
    - la ligne 44 (Spa-Géronstère), qui a été complètement rénovée (ligne et ouvrages d’art).

    Parmi les autres mesures préconisées par Infrabel, l’arrêt de la construction du centre logistique d’infrastructure de Trois-Ponts est aussi proposé. Pour la CSC Transcom, ces mesures sont un retour en arrière inacceptable et un abandon de la population.

    « Fermer ces lignes représentera une perte de mobilité pour toutes les personnes qui les empruntent. Etudiants ou navetteurs, ils sont pourtant nombreux à les utiliser », soutiennent Marc Eyen et Anne-Sophie Englebert, permanents Liège/Verviers et Luxembourg CSC Transcom.
    Rappelons que la Ministre de la mobilité avait déclaré qu’on ne toucherait pas aux lignes rurales.

    Du côté des permanents syndicaux, on s’interroge quant à une possible régionalisation du rail. « On a l’impression que le Fédéral veut se débarrasser des petites lignes. Que ceux qui veulent les maintenir mettent la main à la poche. »

  • Paris-Match met Neupré à l’honneur!

    parismatchbardot

    Dans son numéro 3405 paru le 21 août 2014, Paris-Match fait la part belle aux Journées du Patrimoine et consacre 4 pages spéciales à notre belle commune Condruzienne.

    L’occasion vous est donnée de consulter ces pages en accords avec le magazine n°1 des news en Belgique.

    Découvrez donc le patrimoine neupréen à travers les yeux… et la plume de Nicole Plumier en cliquant ICI!.

     

  • RailTime désormais aux mains de la SNCB

    Constamment enrichi au cours de ses 5 dernières années d'existence, le site RailTime et ses très populaires "applications pour smartphones et tablettes", sont devenus le compagnon de voyage de centaines de milliers d'usagers du rail.

     

    En 5 ans, pas moins de 7 versions et autant d'améliorations

    Lancé en janvier 2009 sous la forme d'un site Internet, RailTime fournissait alors un module de recherche et un bandeau d'information des perturbations majeures. Une nouvelle manière de planifier au mieux, depuis le bureau ou son salon, un déplacement en train...

    Très vite, Infrabel a dû répondre aux demandes de voyageurs de plus en plus exigeants, soucieux d'être informés constamment et où qu'ils soient. Le site a alors évolué proposant, mi-2009, une version mobile. Dans le même temps, le contenu a lui aussi été enrichi avec des informations plus détaillées (notamment sur la nature des incidents) et une plus grande interactivité (ajout, entre autres exemples, d'un formulaire d'évaluation). Railtime est aussi devenu polyglotte avec l'apparition, en 2010, de versions en allemand et en anglais

    L'arrivée, en novembre 2011, des applications pour smartphones et tablettes a permis à Railtime d'encore gagner en ergonomie et de s'imposer auprès des usagers du rail.

    Smartphones et tablettes, les éléments d'un succès

    En moyenne, le site RailTime enregistre chaque jour 70.000 visites; principalement lorsqu'il s'agit de planifier le retour à la maison puisque le pic de consultations se situe entre 15h et 17h. 

    Complément devenu indispensable du site: les applications gratuites. Tous systèmes d'exploitation confondus, ils sont en moyenne près de 28.000 à consulter quotidiennement par ce biais les informations mises à leur disposition par Infrabel (Smartphones 59% des connections; tablette 41%). Les propriétaires d'IPhone ou IPadsemblent être les plus friands de Railtime: depuis son lancement, l'application a ainsi été téléchargée 302.000 fois au départ de l'App Store. Viennent ensuite les adeptes d'Android: 145.000 téléchargements. Enfin, Windows - encore tout récemment enrichi d'une « App Windows 8 » - compte 37.500 utilisateurs.