https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

- Page 11

  • Pleine lune sur Neupré

    Pleine Lune
    Mercredi 23 Mars 2016
    (à 12h00m utc)

  • Demain augmentation du prix max. du gasoil de chauffage

    Gasoil de chauffage
    50S - de 2 000 l
    0,4150 €/l 0,4787 €/l    
    Gasoil de chauffage
    50S + de 2 000 l
    0,4050 €/l 0,4524 €/l    
    Gasoil de chauffage
    extra - de 2 000 l
    0,4160 €/l 0,4766 €/l    
    Gasoil de chauffage
    extra + de 2 000 l
    0,4070 €/l 0,4503 €/l
  • Repair café

  • Projections vidéos au Coude à Coude

    25 avril

    Assistez à la dernière projection de notre cycle à 14h au Coude à Coude

    Possibilité de goûter pour 2.5€

  • Les lecteurs écrivent

    En ce qui concerne la carte postale du « Restaurant Au Casse-Croûte »,  elle devrait dater  de  1978, je pense encore en  posséder un petit lot. Etant ami de la famille Schepens Jodoci, de ces derniers qui ne sont plus de ce monde et qui l’ont exploité avant moi, je peux vous certifier que le mobilier que vous voyez existait déjà, quand ils l’ont exploité sous la même enseigne encore ultérieurement à Saint-Séverin (Nandrin) de 1970 à 1977 (+ ou-) où c’est “Jour de Mai” (maison de retraite) actuellement.Réaménagé et rafraîchi au fil des années mais sans grands changements notoires, l’établissement a toujours gardé son esprit convivial, le client n’était pas un numéro et notre cuisine traditionnelle ne trichait pas avec des préparations semi-finies venues d’ailleurs.Ma femme et moi-même, sans viser une maîtrise étoilée, on se voulait de briller par des plats goûteux, avec souvent des touches gustatives régionales.Ces cartes postales ont donc 37 ou 38 ans d’existence, cédées par mes prédécesseurs, elles me servaient de carte publicitaire quand je tombais à court de carte de visite…

    Mis à la retraite, depuis juillet 2015, fermé  fin mai 2015 précipitamment, des impératifs ne nous ont pas permis de prévenir la majorité d’une clientèle pourtant avenante  et souvent très complice dont la chaleur humaine restera le plus beau trésor d’une vie de labeur où j’ai vu au moins défiler trois générations de convives.

    Merci à vous, Jean Hakin, de nous considérer comme une mémoire de Neupré par le biais de cette carte-vue, et si vous saviez comme bon nombre d’anecdotes ont foisonnés en ce lieu.

     

    Sitting Bull Jean Pierre