https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Que s'est-il passé au préparatifs du Mémorial Day ?

La lettre de l'ecole du Sacré-Coeur

Neupré, le 19 mai 2013,
 

                                      

                                        Monsieur l’Ambassadeur des Etats-Unis en Belgique,
                                       Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,
                                       Madame la Ministre de l’Enseignement Obligatoire,

Monsieur le Bourgmestre,

Monsieur le Directeur du Centre pour l’Egalité des Chances,
          Mesdames, Messieurs,

                                       Chers parents,

                                       Chers enfants de l’école,

 

                                      

                                       Depuis plus de 20 ans, chaque année, que la météo soit clémente ou non, des élèves des classes de 4e, 5e et 6e année de l’Ecole du Sacré-Cœur représentent les enfants de Neupré à la cérémonie du Memorial Day qui se déroule à l’Ardennes American Cemetery, plus communément appelé chez nous, le Cimetière Américain …
                                       Il y a quelques années, lors de cette cérémonie, des enfants de l’école communale d’immersion en anglais ont chanté l’hymne national américain. J’ai trouvé cette initiative très intéressante et il m’a paru très motivant d’impliquer ainsi les enfants dans la cérémonie. J’ai donc proposé à l’Echevine de l’Enseignement de l’époque de faire de même avec les élèves de notre école en proposant qu’ils chantent à leur tour l’hymne national belge. Cette idée fut reprise au profit des élèves de l’école communale qui, depuis lors, chantent les deux hymnes nationaux.
                                        C’est donc avec une grande joie que j’ai accueilli la proposition de notre nouvel Echevin, qui, au tout début de son mandat, m’a fait savoir ce qui suit. Monsieur Hons, Echevin de l’Enseignement, trouvait dommage, qu’en un jour où l’on célèbre le sacrifice de tant de jeunes Américains et l’Unité retrouvée de notre pays grâce à eux, les enfants de Neupré soient séparés. Il suggérait donc que l’on rassemble les enfants des deux réseaux scolaires pour qu’ils chantent, ensemble, notre hymne national !                                                     
                                       Très heureux, j’ai donc invité les élèves de 4e,5e et 6e année à participer à la cérémonie du Memorial Day de cette année et à y chanter la Brabançonne ! J’ai reçu 83 réponses positives et, depuis trois semaines, ces enfants de 10 à 12 ans se privent de récréation de midi afin d’apprendre les paroles, la mélodie et le tempo de ce chant, ô combien difficile à maitriser. Ces 14 et 15 mai, nous avons même effectué des répétitions communes avec une bonne trentaine d’élèves de l’école communale de Rotheux afin que tous les enfants chantent bien à l’unisson.
Je vous assure que le résultat est exceptionnel, une chorale de 120 enfants chantant en chœur la Brabançonne … Quelle beauté …  Des ouvriers présents à l’école m’ont affirmé en avoir eu la chair de poule et les larmes aux yeux !
                                       Aujourd’hui, il ne s’agit plus de bonheur et de fierté devant le travail et l’investissement de ces enfants (et je ne parle même pas de celui des enseignants !), mais de colère devant la bêtise et l’irrespect de certains …

                                        J’ai en effet appris ce 16 mai, par le responsable de l’organisation du cimetière américain que les enfants de notre école ne pourraient pas chanter l’hymne national lors de la cérémonie du Memorial Day ! Une trentaine d’enfants (de l’école communale), c’est acceptable, mais 83 enfants supplémentaires, ce n’est pas possible, m’a-t-on dit !
Ce monsieur invoque avoir été informé tardivement de cette nouveauté de la part de l’Echevin …
Les enfants en sont-ils responsables ?

Il affirme, en outre, que la mise en place de la chorale prendra du temps …
Les adultes présents ne peuvent-ils patienter 2-3 minutes alors que les enfants, eux, chaque année, restent silencieux et respectueux lors des différents discours en anglais auxquels ils ne comprennent pas grand chose ?
Ces responsables, ainsi que nos édiles communaux se rendent-ils compte de la chance qu’ils ont de voir, chaque année, une centaine d’enfants (voir plus) participer aux diverses manifestations patriotiques du 11 novembre, du 8 mai ou du Memorial Day ?
Je connais beaucoup de communes où l’on fait la fête quand deux enfants y assistent…
A notre époque où certains voudraient que l’on oublie certaines pages de notre passé ou faire resurgir des idées nauséabondes que les jeunes Américains sont venus combattre jusqu’à chez nous, n’est-il pas important de continuer à impliquer nos jeunes enfants à ce devoir de mémoire et de reconnaissance que nous entretenons depuis des années ?
N’est-il pas important de reconnaitre et de valoriser l’acte qu’ils posent chaque année ?

Nos enfants méritent-ils ce que vous leur faites vivre ?
                                       Aux responsables de ce gâchis, je réitère ma déception et mon envie, en tant que pédagogue, mais aussi en tant que papa et que citoyen, de hurler devant une telle bêtise !
J’ose espérer que vous n’avez pas conscience du choc que vous causez à ces enfants ! Que vous n’imaginez pas à quel point vous méprisez leur investissement !

Que vous ne réalisez pas combien vous leur manquez de respect et combien vous êtes injustes envers eux !
Je profite de ce courrier pour vous informer que, en ma qualité de responsable de cette école, je me dois de protéger mes élèves de toute forme de violence et que donc, à l’avenir, je leur éviterai de revivre une telle situation.
Les enfants de l’école du Sacré-Cœur de Rotheux ne seront donc plus, présents à vos manifestations.
                                       Il y a quelques jours, j’entendais, au journal télévisé, son Excellence Howard W. Gutman, Ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, qui, arrivé au terme de son mandat, se félicitait de la confiance et de l’estime retrouvée par le Peuple Belge envers les Etats-Unis. Chaque année, lors du Memorial Day, Monsieur l’Ambassadeur vient me remercier pour la présence des enfants …
Je ne pense pas qu’il sera heureux d’apprendre ce qui s’est déroulé, cette année, à Neupré  …
                                       J’ose enfin espérer que parmi vous, certains auront à cœur d’essayer d’atténuer quelque peu la déception et la tristesse que mes élèves ont connues et que vous prendrez un peu de temps pour leur adresser un petit mot qui, certes, ne réparera rien mais qui leur montrera que certains adultes sont sensibles à leur investissement, à leur implication et reconnaissent la valeur de l’engagement qu’ils avaient pris.  

                              En vous remerciant de la bonne attention que vous avez portée à la présente, je vous prie de croire,Mesdames, Messieurs, en l’expression de mes sentiments respectueux et en mon entier dévouement à mes élèves.                            

 

                                        Philippe KEMPENEERS,

                                                                     Directeur.

 La lettre du PS:


A l’attention de

Monsieur le Bourgmestre de Neupré,

Monsieur l’échevin de l’Enseignement de Neupré,


Aux Membres du Collège échevinal,

du Conseil Communal,

du Conseil du CPAS,


Aux Directions des Ecoles Fondamentales Communales et  du Sacré-Cœur de Rotheux,




Neupré, le 18 mai  2013


Mesdames,

Messieurs,


Attentifs au courrier du 17 mai 2013 émanant de Mr. Ph. KEMPENEERS, Directeur de l’école du Sacré-Cœur, concernant la non-représentation de ses écoliers au Mémorial Day aux côtés des élèves de nos écoles communales, notre groupe socialiste est interpellé et réagit.


Nous nous insurgeons de l’attitude prise par les organisateurs de la commémoration du « Mémorial Day » qui tend à exclure une partie des enfants, futurs citoyens, issus de l’école fondamentale du Sacré-Cœur de Rotheux, lesquels se faisaient un devoir d’assister au Mémorial Day aux côtés des élèves des écoles Fondamentales Communales de Neupré. Ces écoliers répétaient, depuis des semaines,  notre hymne national qu’ils allaient interpréter, d’une même voix et côte à côte,  lors de cette cérémonie du souvenir.


Nous soutenons l’initiative de notre Echevin de l’Enseignement, de nos responsables communaux  d’avoir encouragé et autorisé cette démarche qui, hélas, est rejetée par les responsables du Cimetière Américain.

Nous espérons que la réponse des organisateurs de cette manifestation pourra être amendée, en permettant une large représentation de tous nos écoliers. Cependant, si tel n’était pas le cas, nous suggérons, dès lors et  en accord avec notre Echevin de l’Enseignement représentant également du Parti Socialiste, que (néanmoins cette année !) la chorale des enfants soit composée à 50 % par des écoliers du communal et à 50 % par des écoliers du Sacré-Cœur et que, d’ores et déjà, un dialogue soit engagé avec les responsables du Cimetière Américain pour éviter ce genre de situation en 2014.


Merci de votre compréhension.


Recevez, Mesdames et Messieurs, nos salutations respectueuses.



Sonia Kozlowski,Francis Wégimont,

    Secrétaire         Président



Commentaires

  • Bonjour à tous,

    C'est avec le plus grand des plaisirs que je peux informer tous les neupréennes et neupréens que, ce samedi 25 mai, les enfants des écoles communales et de l'école catholique chanteront ensemble l'hymne nationale.

    Je tiens à remercier fraternellement notre Bourgmestre Arthur Cortis qui a, efficacement et rapidement, dénoué ce noeud...

    La mémoire ne peut se vivre que collectivement, au delà des couleurs de peau, des origines sociales et des choix philosophiques ou religieux.

    L'espoir de vivre dans une société où chacun s'engage avec ses propres valeurs mais où tous se rassemblent quand il le faut pour honorer ceux qui ont payé de leur vie notre liberté... Cette espoir a été le moteur de notre commune action.

    Merci

Les commentaires sont fermés.