https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

neupre

  • Maman d’un grand garçon, habitant Neupré, Stéphanie De Simone est propulsée en quelques mois de l’ombre à la lumière.

    Stéphanie De Simone ,publifin ,lameuse ,sudinfo ,neupré

    Avant tout technicienne discrète, elle a finalement accepté, après un délai de réflexion, de relever le défi : celui de faire sortir Publifin de l’impasse. Et quand on lui demande pourquoi, elle répond tout simplement : « pour tous les travailleurs qui sont derrière… »

    Exit André Gilles, exit Paul-Emile Mottard, place à Stéphanie De Simone à la tête de l’intercommunale la plus puissante de la province de Liège.

    55 ans, mariée, maman d’un grand garçon, habitant Neupré, Stéphanie De Simone n’a rien d’une apparatchik politique. Elle est avant tout et depuis 2001 la directrice générale du CHBA, le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye de Seraing. Elle s’occupe ainsi directement de 1.600 employés et 300 indépendants.

    Tilleurienne d’origine, elle a ensuite habité Seraing, a suivi des études secondaires à l’IPES de Jemeppe, orientation commerciale, avant de poursuivre aux Hautes Etudes Commerciales de Liège et de terminer avec un diplôme de licenciée en sciences commerciales et financières. Avec comme professeur à l’époque, un certain… Michel Daerden !

    « J’ai commencé ma carrière chez OCé, matériel de photocopies, avant de passer l’examen de comptable au CHBA », raconte-t-elle. « Et c’est Michel Daerden, qui était à l’époque réviseur d’entreprises de l’hôpital, qui m’avait suggéré de m’inscrire. »

    Depuis, elle n’a plus quitté le CHBA, gravissant un à un tous les échelons jusqu’au poste de directrice générale.

    Toutes les personnes que nous avons contactées nous ont raconté la même chose (voir hors-texte) : « une femme intelligente, rigoureuse, travailleuse, un as des chiffres mais à la personnalité discrète et réservée. »

    Source :LaMeuse

     

  • Le Conseil Consultatif des Aînés de Neupré

    commune  , conseil communal , neupré , lameuse ,sudinfo

    Une équipe dynamique qui, par leurs projets, contribuent au bien-être des seniors de notre commune! Une nouvelle idée à soumettre? N’hésitez pas  aines@neupre.be

  • Neupré:Une enquête administrative lancée

     neupre , politique , justice , lameuse , sudinfo  , CDH ,PS ,MR

    Le collège communal MR-PS de Neupré s’est réuni ce mercredi soir. Au menu, notamment, la perquisition réalisée par un enquêteur de la PJF de Liège dans le cadre de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet concernant les soupçons de conflits d’intérêts entre le Cortigroupe et deux anciens échevins cdH de la commune. Une enquête administrative a été ouverte.

    Article complet dans LaMeuse de vendredi 19 janvier

  • Hold-up dans une station-service de Neupré

    Un braquage a été commis ce vendredi soir peu avant 19h à la station-service Total de Neupré. Deux jeunes de 18 et 19 ans, encagoulés, gantés et portant des vêtements foncés sont arrivés en voiture à la station-service. »Ils sont arrivés à l’heure de la fermeture. Ils m’ont braqué avec un révolver et ont essayé de me faire rentrer dans la station mais je me suis débattu. Un des deux est passé derrière le comptoir pour tenter d’ouvrir le tiroir-caisse mais en vain. Tout s’est passé très vite, moins d’une minute. C’est la première fois en 10 ans de travail que je suis braqué », explique le gérant de la station-service. La scène a été filmée par les caméras de surveillance de la station.

    Les deux jeunes braqueurs ont pris la fuite avec un maigre butin à bord de leur véhicule.Les zones de police voisines ont été prévenues rapidement avec le signalement de la voiture. La zone du Condroz a installé une herse Allée du Château à Neuville. La voiture des braqueurs a roulé sur cette herse et s’est arrêtée un peu plus loin, les pneus crevés. Les deux jeunes ont pris la fuite à pied et se sont réfugiés au domicile de l’un des deux, Michaël, 18 ans rue du Village à Neupré. C’est là qu’un chien pisteur de la police et le PAB (Peloton Anti-Banditisme) les ont retrouvés. Les policiers ont aussi découvert un gant noir dans le jardin et les vêtements foncés cachés dans un vide ventilé de la cave de l’habitation. L’arme qui a servi au braquage a également été retrouvée sur place. Elle était factice. Michaël n’a voulu parler qu’à un juge tandis que son complice, Meschac, un Italien de 19 ans domicilié à Flémalle est en aveux. Ils n’ont pas d’antécédents judiciaires et ont été interpellés. Ils ont été déférés au Parquet de Liège ce samedi et un mandat d’arrêt a été requis à leur encontre.

     

    Source :LaMeuse