https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Services de Police

  • Page Facebook de la Police de Seraing-Neupré

    la photo de profil de Police locale de Seraing-Neupré

    La page facebook de la zone de Police zonale de Seraing Neupré atteint 4000 likers.

    Lien https://www.facebook.com/ZP5278/?fref=ts

  • Votre police locale

    Votre police locale compte désormais 9 nouveaux membres. Ils ont prêté serment ce lundi 15 février. Durant la séance du Conseil de police 3 collègues récemment retraités ont également été mis à l'honneur.

  • La police locale Seraing-Neupré se dote d'un drone

    "La police locale Seraing-Neupré se dote d'un drone pour améliorer le maintien de l'ordre La police locale Seraing-Neupré a décidé de se doter d'un drone afin d'améliorer ses missions de maintien de l'ordre et ses interventions dans des situations critiques. L'investissement prévu est de l'ordre de 5.000 euros et les premières missions devraient être effectives pour juin, ont annoncé lundi le bourgmestre de Seraing Alain Mathot et le chef de zone Yves Hendrix. La zone de police Seraing-Neupré sera la première zone locale en Belgique à se doter d'un tel instrument. Son chef de corps estime qu'il faut suivre l'évolution du numérique et acquérir des outils qui peuvent augmenter la qualité des interventions. La surveillance lors de manifestations publiques, l'appui à des plans catastrophe, l'augmentation de la fluidité routière en cas d'accident seront autant de missions pour lesquelles le drone sera utilisé. La zone de police Seraing-Neupré compte également sur ce nouvel outil pour les constatations en matière de roulage, d'infraction sur la voie publique mais aussi en tant qu'appui opérationnel en matière de perquisition ou recherches de personnes signalées ou disparues. Quatre fonctionnaires de police recevront une formation de quatre jours afin de se familiariser tant aux contraintes administratives que techniques du drone doté de six hélices et six moteurs afin de réduire les risques d'incidents lors des manifestations de masse. Le point sera voté lundi soir au conseil de police. Le marché sera ensuite lancé afin de permettre une utilisation en juin prochain. Retour"

  • Scandaleux: Le labo d’analyse ADN de l’ULg en péril

    Le dernier laboratoire d’analyse ADN de Wallonie risque de fermer ses portes. En cause : une mesure du gouvernement diminuant de 50% les tarifs imposés et par conséquent des frais de fonctionnement intenables. Les analyses seront pour la plupart réalisées en Allemagne.

    C’est dans les locaux de l’institut médico-légal de l’ULg, situé rue Dos Fanchon, qu’une grande partie des expertises génétiques demandée par la justice sont réalisées. Son directeur, le professeur Philippe Boxho, est très pessimiste : "sans modifications des barèmes, notre laboratoire fermera à son tour fin 2016. Dès lors, il n’y aura plus de laboratoire ADN en Wallonie." Ce dernier a averti le procureur général, le procureur du roi de la province, le procureur de division ainsi que les juges d’instruction. A l’origine de cette décision, une mesure prise l’année dernière par le ministre de la Justice, Koen Geens (cd&V) et qui vise à réaliser des économies et en particulier en matière d’analyses génétiques. Philippe Boxho explique que malgré plusieurs réunions avec le ministère ou une baisse de 20 à 25% était proposée par les acteurs de terrains, les autorités sont inflexibles.

    Au delà du département ADN, c’est tout l’institut médico-légal qui est menacé. "Le labo d’analyses ADN permettait de dégager des bénéfices, qui pouvaient être réinvestis dans le département thanatologie. Parallèlement à cela, j’ai créé une section « expertise » dans le domaine civil médical, pour nous permettre de trouver de nouvelles rentrées" affirme Philippe Boxho. Mais le déficit est tellement important (+-250.000 euros) que le recteur de l’ULg est clair : il faudra fermer. 13 emplois sont menacés.

  • Nouvel appel à la prudence de la police fédérale: ne répondez jamais à ce type de mails

    La police fédérale a publié un nouvel appel à la prudence ce mercredi, sur son site internet et via les réseaux sociaux, afin que la population se méfie d’un type d’arnaque qui n’est pas nouveau, mais qui a fait plusieurs victimes ces derniers jours : une fausse amende au nom de la police fédérale.

    Alerte ! Fausse amende au nom de la police fédérale

    Depuis quelque temps circulent de faux e-mails au nom de la police fédérale vous réclamant de payer une amende de retard.

    Ces mails sont de plus en plus « professionnels » mais ceux-ci restent bien sûr des tentatives d’escroquerie !

    Ne cliquez pas sur les liens et surtout ne payez pas. Prudence si vous recevez ce mail !

    Les mails peuvent parfois un peu changer mais la manière de procédé des escrocs reste la même.

    La police n’envoie jamais ce genre d’e-mail !

Nos rubriques