mardi, 10 mars 2015

INTERPELLATIONS À LIÈGE DE 16 PERSONNES ACTIVES DANS L'IMPORTATION ET LA VENTE DE DROGUES

Police fédérale

 Dans le cadre d’une enquête débutée en octobre 2014, la Police judiciaire fédérale de Liège a mené ce 05 mars 2015, 13 perquisitions (9 à Liège et 3 à Gand). Une quinzaine  d’individus actifs dans l’importation et la vente de produits stupéfiants ont été interpellés.

La majorité des suspects visés par l’enquête sont des personnes d’origine tunisienne, pour la plupart en séjour illégal. Les enquêteurs liégeois ont notamment saisis des stupéfiants et quelques milliers d’euros en petite coupure.

L’organisation s’approvisionnait régulièrement aux Pays-Bas à raison d’un à deux kilos par semaine, principalement de la cocaïne et accessoirement de l’héroïne et du cannabis. Une partie de la marchandise était revendue au détail sur Liège avec des transactions rapportant quotidiennement plus de 2500 € tandis que des quantités plus importantes étaient distribuées à des clients gantois et luxembourgeois.
Parmi les 16 personnes interpellées, une dizaine ont été présentées devant la Juge d’Instruction en charge du dossier.
L’opération menée ce jour a mobilisé plus d’une centaine de policiers issus essentiellement de la Police judiciaire fédérale de Liège regroupant depuis peu les anciens arrondissements judiciaires de Liège, Huy et Verviers. Ils ont reçu l'appui des collègues de la Police judiciaire fédérale de Flandre Orientale (sites de Gand et Termonde).

lundi, 09 mars 2015

LA POLICE FÉDÉRALE ET LA POLICE LOCALE COLLABORENT AVEC LA POLICE NÉERLANDAISE ET DÉMANTÈLENT UN LARGE RÉSEAU DE DROGUE

Police fédérale

 

Police fédérale

 

06/03/2015

LA POLICE FÉDÉRALE ET LA POLICE LOCALE COLLABORENT AVEC LA POLICE NÉERLANDAISE ET DÉMANTÈLENT UN LARGE RÉSEAU DE DROGUE

23 arrestations en Belgique et aux Pays-Bas 

 

Termonde, 06-03-015. – Les services de police belges et néerlandais sont parvenus à mettre hors d’état de nuire un dealer de cannabis néerlandais et tout son réseau de clients.Le dealer fournissait ses clients établis en Belgique grâce à un passeur.
Les 2, 3 et 4 mars dernier, les services de police belges et néerlandais sont passés à l’action et ont procédé à 42 perquisitions. Une quarantaine de suspects ont été arrêtés. 23 d’entre eux ont été placés sous mandat d’arrêt et 2 mineurs ont été conduits à Everberg.

Enquête initiale

Fin mars 2014, le parquet de Flandre orientale (section de Termonde) débutait une enquête portant sur un trafic de cannabis. à la base de cette enquête : un dossier dans le cadre duquel un suspect commandait son cannabis par téléphone aux Pays-Bas avant d’être livré peu de temps après à son domicile par un passeur.
Selon certains indices, plusieurs clients belges étaient livrés par un passeur venu des Pays-Bas et écoulant de grandes quantités de cannabis pour le compte d’une bande néerlandaise.

Enquête subséquente

Le parquet a confié à la Police judiciaire fédérale (PJF) de Flandre orientale la mission d’enquêter sur ce fournisseur néerlandais et ses nombreux clients belges. Grâce à un minutieux travail de recherche, des dizaines de clients ont pu être identifiés. La plupart de ces derniers étaient également des dealers, eu égard aux grandes quantités achetées au fournisseur néerlandais.

étant donné que les stupéfiants étaient importés des Pays-Bas, une collaboration a été mise sur pied avec l’Ondermijningsteam de la Police néerlandaise, plus précisément l’unité de Zeeland-West-Brabant, afin d’identifier également les fournisseurs néerlandais. 

L’enquête a démontré que le dealer néerlandais possédait un large réseau de clients en Belgique et leur faisait parvenir la drogue par le biais d’un passeur belge. L’on avait donc affaire à un important réseau de dealers approvisionnés depuis Roosendaal.

Intervention visant le dealer et ses clients

Le 02-03-015, une unité spéciale de la police fédérale belge a intercepté le passeur, un homme de 47 ans originaire de Berlare, à Lokeren. Dans son véhicule se trouvaient 4,6 kg de cannabis, destinés à différents dealers belges.

à la suite de l’arrestation du passeur, la police néerlandaise a procédé à des perquisitions à Roosendaal, deux dans des habitations et deux dans des immeubles à usage professionnel. Deux habitants de Roosendaal âgés de 25 et 35 ans ont été arrêtés à cette occasion, sur la base de la législation relative à l’opium (Opiumwetgeving). Un autre citoyen de Roosendaal, âgé cette fois de 28 ans, a également été arrêté lors de cette action policière, mais pour recel (l’intéressé détenait chez lui plusieurs portefeuilles volés comportant des cartes de banque). Un peu plus de six kilos de cannabis ont été découverts. De même, cinq véhicules et environ 12 500 euros ont été saisis. La police a également découvert des appareils de mise sous vide. Par ailleurs, dans l’un des immeubles à usage professionnel, une cinquantaine de machines à sous ont été saisies. Concernant ces dernières, une enquête a été lancée en collaboration avec les autorités en charge des jeux de hasard à La Haye.

En étroite collaboration avec les zones de police locales de Ninove, Lier, Hamme-Waasmunster, Ostende, Meetjesland-Centrum, Tielt, Geraardsbergen-Lierde, Westkust, Alost, Lokeren, Klein-Brabant, Anvers, Saint-Nicolas et Berlare-Zele, lesquelles ont enquêté sur les dealers au niveau local, des perquisitions ont eu lieu les 02-03, 03-03 et 04-03 chez les différents clients du dealer principal néerlandais.

Au total, lors de cette action, 42  perquisitions ont été menées (38 en Belgique et 4 aux Pays-Bas), impliquant pas moins de 177 policiers.

Cette action menée en Belgique et aux Pays-Bas a permis :

  • L’arrestation de 40 personnes, dont 2 mineurs. 20 d’entre elles ont été placées sous mandat d’arrêt en Belgique et 3 aux Pays-Bas. Les deux mineurs ont été placés à Everberg.
  • La saisie de 6 kg de cannabis, ainsi que d’autres drogues (ecstasy, speed…)
  • La saisie de 150 000 euros en liquide, ainsi que d’objets de luxe et de bijoux.
  • La saisie de 6 automobiles.

Ce résultat n’a été possible que grâce à l’esprit de collaboration positif entre les services de police néerlandais et belges et le Ministère public/Officier van Justitie. Cette collaboration a non seulement permis de mettre en lumière les réseaux sous-jacents en Belgique, mais aussi d’arrêter le fournisseur principal néerlandais.

Cette action s’inscrit dès lors pleinement dans l’approche plus large des services de police belges et de la Taskforce Brabant-Zeeland aux Pays-Bas qui, en tant qu’autorités, visent à mettre fin à la criminalité subversive. Chaque intervention touche et déstabilise ce type de collaboration criminelle. 

samedi, 28 février 2015

Neupré : lancement d'un Partenariat Local de Prévention

Résultat de recherche d'images pour "Partenariat Local de Prévention"

C'est une première en province de Liège : la commune de Neupré se dote d'un Partenariat Local de Prévention pour les indépendants et les commerçants. Il leur permettra d'être simultanément informés par la police d'agissements frauduleux ou de présences de personnes suspectes, et ce quasi en temps réel. Une présentation technique avait lieu ce 24 février matin.

vendredi, 27 février 2015

Identification de victimes de cambriolages

En date du 19 décembre 2014, dans le cadre de faits de vols dans les habitations, le service judiciaire de la ZP SECOVA a découvert de nombreux objets d'origine indéterminée : montres, bijoux, vestes, sacs, vêtements, etc...

Ces objets ont été photographiés et sont visibles dans un document repris sur le document ci-joint :photos_saisies (pdf, 2 MB)
Il est demandé aux personnes qui ont été victimes d'un vol habitation entre le mois de juillet 2014 et le 19 décembre 2014 de bien vouloir consulter le site.
Malheureusement, à ce stade de l'enquête, nous ne disposons pas d'élément permettant d'établir une localisation géographique précise du lieu des différents vols.

Si vous pensez avoir identifié des objets, nous vous conseillons d'envoyer un mail à l'adresse zone.5283.secova@police.be avec vos coordonnées.
Les enquêteurs se chargeront de reprendre contact avec vous afin de convenir de la suite des démarches à effectuer (déclaration de plainte, consultation des photos, ...).


Si vous n'avez pas accès à internet, vous pouvez également prendre contact par téléphone avec le service judiciaire de la zone de police SECOVA au 04-364 22 32.

 

mardi, 24 février 2015

Apercu-des-accidents-de-circulation-seraing-neupre-1er-semestre-2014

4.jpg

 

Nos rubriques