mardi, 02 septembre 2014

Qu'est-ce que le harcèlement obsessionnel ?

Un harceleur est quelqu'un qui fait tout pour entrer en contact avec sa victime qui le fascine de manière obsessionnelle. Un harceleur surveille sa victime autant que possible, la poursuit ou la dérange par des coups de fil, des e-mails, des SMS.
Le terme "harcèlement obsessionnel" est utilisé d'habitude pour indiquer le comportement avec lequel une personne précise est dérangée ou menacée de manière répétitive.
Mais les variations dans le comportement du harceleur sont uniquement délimitées par leur inventivité et leur créativité.  Pour être pratique, tout comportement indésirable qui implique directement ou indirectement une menace et de la peur chez la victime peut être assimilé à du harcèlement obsessionnel.
Dans le domaine de l’ICT (Information & Communication Technology), cela concerne notamment l’envoi fréquent d’e-mails menaçants, le bombardement de la boîte aux lettres e-mail par d’énormes quantités de messages. Ces messages contiennent souvent du contenu indésirable tel que des photos pornographiques, des virus, des chevaux de Troie.
Parfois, la victime de harcèlement obsessionnel fait l’objet de fausses annonces pénibles et sont dérangées par des personnes qui réagissent à l'annonce concernée.

Dans des cas connus, le cadre social ou l'employeur de la victime se retourne contre la victime pour le contenu des messages ou pour la nuisance causée.

Bien que tous les prescrits légaux soient aussi d’application sur l'Internet, certains pensent qu’ils peuvent fouler aux pieds toutes règles, par  l’utilisation "anonyme" de la nouvelle technologie.  L'identité du harceleur obsessionnel est souvent retrouvée par les services de recherche.

L'internet est un médium à la fois si fort et si facilement manipulable qu'il est souvent quasi impossible d’écarter toutes les sources de harcèlement obsessionnel. En cette matière, mieux vaut prévenir que guérir.
Toutefois, le harceleur obsessionnel est souvent une personne connue de la victime et peut être vite mis hors d’état de nuire.

Comment puis-je me protéger contre un possible harcèlement obsessionnel ?

Chaque utilisateur des nouvelles technologies doit se protéger contre les abus possibles.  En général il faut limiter autant que possible la diffusion de données à caractère personnel.

En matière d’utilisation d’Internet :

  • Sur Internet, ne transmettez JAMAIS vos données personnelles (numéro de téléphone, adresse, e-mail, nom, etc.) à des correspondants ou à des sites Web dont vous ne connaissez pas la véritable identité dans le monde réel.
  • Ne publiez pas de données personnelles sur l'Internet. Votre propre site Web avec des photos de famille et des données de contact personnelles peut paraître bien sympathique mais peut également être abusé à d'autres fins par des personnes mal intentionnées.
  • Faites usage d’applications avec lesquelles il est impossible aux autres utilisateurs d'Internet de connaître votre adresse Internet. Chatter sur le web est en ce sens plus sûr que via IRC.
  • Activez les options d'utilisateur des logiciels de chat de façon que seules les personnes avec qui vous désirez parler puissent vous contacter.  Indiquez aussi que vous ne voulez pas que votre adresse Internet soit communiquée à d’autres chateurs.
  • Encryptez vos messages et fichiers que vous envoyez par l'Internet.
  • Utilisez des mots de passe qui consistent en une combinaison des lettres, de chiffres et de signes de ponctuation. Rappelez-vous aussi de ne pas utiliser les noms de votre femme/époux, des enfants, du chien. N'utilisez pas le même mot de passe pour tous les services d'Internet et changez régulièrement vos mots de passe. 
  • Installez et actualisez régulièrement un programme anti-virus récent. 
  • Utilisez une application « firewall » sur votre PC personnel pour conserver les hackers à l'extérieur et vos propres données à l’abri de votre PC.

Dans l'utilisation de GSM et du téléphone :

  • Faites usage d’un numéro de téléphone privé et ne faites pas publier votre numéro de téléphone dans les annuaires téléphoniques.
  •  Demandez à votre opérateur téléphonique (ou de GSM) de ne pas transmettre le numéro de l’appelant (activation de l’option CLIP).

Lire la suite

dimanche, 31 août 2014

Communiqué de la police fédérale

Les enquêteurs de la PJF de Liège interceptent sept suspects dans un dossier de vols dans les habitations

LIEGE, le 28/08/2014. – Hier, le 27 août 2014, la police judiciaire fédérale (PJF) de Liège a intercepté sept personnes suspectées d’être impliquées dans une série de vols dans des habitations. Tôt dans la journée, les enquêteurs ont mené des perquisitions sur les arrondissements judiciaires de Liège et Anvers.

 Ces perquisitions entraient dans le cadre d’un dossier démarré il y a environ deux mois et mené en collaboration avec les zones de police de l’arrondissement de Liège.  Au cours de l’enquête, deux équipes de voleurs ont été identifiées, une à Liège et l’autre à Verviers.  Les sept suspects interpellés hier résidaient dans la région de Liège. A ce jour, une trentaine de faits peuvent être liés à ces deux bandes mais la vérification des saisies pourra sans doute relier les suspects à d’autres faits.

 Au cours des perquisitions, les enquêteurs ont découvert de nombreux objets d’origine délictueuse. Une partie du butin (bijoux) aurait été écoulée à Anvers.

 Les sept suspects ont été déférés au palais de Justice de Liège où ils ont été présentés à la Juge d’instruction.

vendredi, 29 août 2014

Le racisme est un délit, pas une opinion.

Prenez garde à vos remarques sur le net.

Racisme / Xénophobie

Internet n’est pas à l’abri de propos ou de publications racistes.  De tels actes illégaux commis via/sur l'Internet peuvent être poursuivis sur base de la loi du 30 juillet 1981 qui prévoit des peines pour des propos ou des publications qui incitent à la discrimination et à la haine raciale.

Négationnisme

La négation du génocide est passible de poursuites pénales selon la loi du 23 mars 1995 tendant à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l’approbation du génocide commis par le régime national-socialiste allemand pendant la seconde guerre mondiale

jeudi, 28 août 2014

Vols dans véhicules

 

La problématique: qu'est-ce que le vol dans véhicules précisément?

Généralement, les statistiques policières montrent une hausse des vols dans véhicules.
La présence de GPS et d'autres objets de valeur sont prisés dans les véhicules, et jouent certainement un rôle non négligeable à cet égard.

Au niveau des vols dans les voitures ce sont surtout les grandes villes sont les plus touchées, avec en tête l’arrondissement judiciaire de Bruxelles, suivi de Liège, Charleroi et Anvers.
Les moments à risque sont le vendredi et le samedi, en fin de soirée et en début de nuit.
Les vols de ce type sont commis toute l’année, mais les mois ‘sombres’ sont perçus comme moments particulièrement à risque.

Top 5 des butins

1. GPS
2. Effets personnels, comme les cartes d’identité, cartes de banque, permis de conduire, portefeuilles, …
3. Ordinateurs portables
4. GSM
5. Autoradios

Conseils préventifs: comment éviter le vol dans véhicules ?

  • Garez de préférence votre voiture dans un garage ou dans un autre endroit sûr. Choisissez en tout cas un emplacement de parking non isolé et bien éclairé.
  • Fermez toujours soigneusement votre voiture: n'oubliez pas de fermer les portières, les fenêtres, le toit ouvrant et le coffre de votre véhicule. Si les portes sont ouvertes, il n'y a pas d'effraction, il n'y a pas de vol aux yeux des assurances et ils n'interviennent pas. Savez-vous que la non-fermeture des portières sur la voie publique peut être punie en vertu de la loi sur la sécurité routière par une solide amende? Fermez donc toujours vos portes !
  • Emportez toujours vos objets de valeur (GPS, GSM, PC portable, sac à main, portefeuille, veste, appareils photos, clés de maisons...).
  • Emportez toujours vos documents de bord (certificat d'immatriculation, certificat de conformité, l'attestation valable de contrôle technique et vos papiers d'assurances) de la voiture. Ces documents présentent de la valeur dans le circuit criminel. Les voleurs tentent d'entrer par effraction dans votre véhicule pour les subtiliser, sachez leur faire face.
  • Enlevez toujours votre GPS mobile et son support du véhicule. Essuyez également la marque laissée par la ventouse du GPS sur votre pare-brise. Les voleurs cambriolent votre voiture à la vue du GPS et/ou du support et/ou de l'empreinte laissée par la ventouse du GPS en vue de s'approprier le butin.
  • Eteignez toujours la fonction blue-tooth et wifi (de votre GPS, ordinateur portable, gsm...) afin que les voleurs potentiels ne puissent capter le signal et sachent ainsi la présence d'objets de valeur.
  • Si aucun objet de valeur n'est présent dans le véhicule, montrez-le : ouvrez votre boîte à gants et/ou la plage arrière de votre voiture.
  • Les objets qui se trouvent (exceptionnellement) dans la voiture, peuvent être rangés dans un coffre fermé à clé. Mettez l'objet sur le lieu de départ dans votre coffre et non sur le lieu de destination, de sorte qu'un voleur potentiel ne voit pas ces agissements.
  • Dressez un inventaire des numéros de série, de la marque et du type de tous vos objets de valeur (Save yours numers). Faites cela également pour votre GPS, ordinateur portable, numéro de série de votre GSM... Le numéro de série et le numéro imei sont des numéros uniques qui permettront à la police de retrouver plus vite les objets volés et de les restituer à leur propriétaire légitime.
  • Utilisez le code PIN sur votre GPS. Cette option est souvent prévue mais n'est pas installée de manière standardisée. Installez cette fonction. En effet, en cas de vol, votre GPS ne pourra pas être utilisé sans code PIN correct.

Lire la suite

lundi, 25 août 2014

Comment protéger vos objets de valeur

En période de festivités, il semble que notre belle région soit appréciée par des bandes de voleurs, non pour le tourisme mais pour dérober les objets de valeurs que vous détenez et qui font aussi partie de votre intimité (on l'a vu chaque année à ROTHEUX et à NEUVILLE-e-C), chez vous pendant que vous êtes à l'amusement. Une des solutions constitue à "marquer" visiblement ou plus discrètement (voir votre conseiller en technoprévention de la police locale) vos objets de valeur par un code composé par exemple du code postal suivi du n° d'ordre de votre rue sur le plan communal et enfin de votre n° de maison. Vous pouvez également utiliser votre n° national qui figure derrière votre carte d'identité. Photographiez vos biens de valeur (avec une échelle de grandeur comme une règle à mesurer).

Mais aussi faites en un inventaire dont vous pouvez télécharger un exemplaire, ou demandez à votre Police. Pour ce faire cliquez l'icone ci-après.

5.jpg

 

Nos rubriques