samedi, 25 octobre 2014

Police locale de Seraing-Neupré

Police locale de Seraing-Neupré

Gros travaux prévus sur la RN 90 -quai Sadoine- dans le courant de la semaine de congés d'automne...
- la nuit du lundi 27 au mardi 28 octobre, la circulation dans le sens Liège-Huy sera ramenée sur une bande. Dans le sens Huy-Liège, la circulation sera interdite et déviée via la rue Ferrer.
- les 28 et 29 octobre, la circulation sera ramenée sur une seule bande. Les deux bandes réservées au sens Liège-Huy seront dès lors fermées et l'ensemble de la circulation ramenée sur une seule bande (alternance). Soyez prudents!

mercredi, 10 septembre 2014

Tentative de meurtre à Liège

A identifier  [Personnes inconnues]

Publié le 09/09/2014 à la requête du Procureur du Roi de Liège et de Juge d'instruction Doyen

http://www.polfed-fedpol.be/police/ops/imagesfr/teidentificeren/030514_Sauveniere_A.jpg

Le samedi 03 mai 2014 vers 04h00 du matin, un couple se trouvait boulevard de la Sauvenière à proximité de la rue St-Gilles et des emplacements réservés aux taxis dans le centre de Liège.
Le couple a été interpellé par un homme et a provoqué une bagarre. Il a été rejoint par plusieurs personnes et celles-ci ont portés des coups à l’homme qui est tombé au sol. Les auteurs ont continués à le molester et un des auteurs a porté une dizaine de coups de couteau à la victime. Les auteurs ont pris la fuite en direction de la rue St-Gilles et de la rue du Pot d’Or.
Les caméras de surveillance ont filmés un groupe de jeunes à proximité de l’agression. Il se pourrait qu’ils aient été témoin de cette altercation.
En vue d’éclaircir cette violente agression, les services d’enquête souhaitent que ces personnes se manifestent.
Il est aussi demandé à tout témoin qui se trouvait à proximité des lieux de prendre contact avec les enquêteurs.

Si vous avez des informations à donner sur les faits relatés, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit: 0800/ 30.300

samedi, 06 septembre 2014

le Lidar est installé route du Condroz

Neupréens en migration, levez le pied ! La police de Liège a déplacé le Lidar hier. Celui-ci est installé pour une semaine sur la route du Condroz, dans la côte du Sart-Tilman en venant d’Angleur. La vitesse est limitée à 70 km/h à cet endroit.

mercredi, 03 septembre 2014

Votre ordinateur intéresse aussi les voleurs!

D’après les derniers chiffres en matière de criminalité, il apparaît que de plus en plus d’ordinateurs font l’objet de vols. Tant les serveurs, les ordinateurs desktop que les notebook constituent la cible des voleurs, étant donné leur valeur intéressante sur le marché d'occasion.

D’après l’analyse des circonstances des vols, il s’avère également que les voleurs ne sont pas uniquement à la recherche de pièces avec une valeur de revente intéressante. Les ordinateurs sont également volés pour les données qui y sont sauvegardées.

N’oubliez pas que les données que vous stockez pour vous ou la société représentent un des actifs les plus importants sur lesquels la société base ses activités. Toutefois, vos informations très personnelles peuvent fournir aux voleurs des moyens de se retourner contre vous.

Pensez-y : la base de données avec l’expertise emmagasinée durant des années, vos listes de clients, listes de prix, prospections, mails stratégiques échangés avec vos partenaires, photos numériques personnelles… il y a toujours quelqu’un qui sera intéressé par la possession de ces informations.

En cas de vol d’ordinateur, les problèmes suivants se posent :

  • Vous ne disposez plus du matériel ni des logiciels nécessaires à votre travail : 
    la continuité de vos activités est en danger !
  • Vos données confidentielles risquent de se retrouver dans les mains des voleurs ou d’être rendues publiques : 
    la confidentialité de ces données est en danger !
  • Votre système informatique peut être piraté pour obtenir un accès irrégulier au réseau auquel l’ordinateur peut normalement se connecter :
    votre identité et l’intégrité d’autres systèmes sont en danger !

Lire la suite

mardi, 02 septembre 2014

Qu'est-ce que le harcèlement obsessionnel ?

Un harceleur est quelqu'un qui fait tout pour entrer en contact avec sa victime qui le fascine de manière obsessionnelle. Un harceleur surveille sa victime autant que possible, la poursuit ou la dérange par des coups de fil, des e-mails, des SMS.
Le terme "harcèlement obsessionnel" est utilisé d'habitude pour indiquer le comportement avec lequel une personne précise est dérangée ou menacée de manière répétitive.
Mais les variations dans le comportement du harceleur sont uniquement délimitées par leur inventivité et leur créativité.  Pour être pratique, tout comportement indésirable qui implique directement ou indirectement une menace et de la peur chez la victime peut être assimilé à du harcèlement obsessionnel.
Dans le domaine de l’ICT (Information & Communication Technology), cela concerne notamment l’envoi fréquent d’e-mails menaçants, le bombardement de la boîte aux lettres e-mail par d’énormes quantités de messages. Ces messages contiennent souvent du contenu indésirable tel que des photos pornographiques, des virus, des chevaux de Troie.
Parfois, la victime de harcèlement obsessionnel fait l’objet de fausses annonces pénibles et sont dérangées par des personnes qui réagissent à l'annonce concernée.

Dans des cas connus, le cadre social ou l'employeur de la victime se retourne contre la victime pour le contenu des messages ou pour la nuisance causée.

Bien que tous les prescrits légaux soient aussi d’application sur l'Internet, certains pensent qu’ils peuvent fouler aux pieds toutes règles, par  l’utilisation "anonyme" de la nouvelle technologie.  L'identité du harceleur obsessionnel est souvent retrouvée par les services de recherche.

L'internet est un médium à la fois si fort et si facilement manipulable qu'il est souvent quasi impossible d’écarter toutes les sources de harcèlement obsessionnel. En cette matière, mieux vaut prévenir que guérir.
Toutefois, le harceleur obsessionnel est souvent une personne connue de la victime et peut être vite mis hors d’état de nuire.

Comment puis-je me protéger contre un possible harcèlement obsessionnel ?

Chaque utilisateur des nouvelles technologies doit se protéger contre les abus possibles.  En général il faut limiter autant que possible la diffusion de données à caractère personnel.

En matière d’utilisation d’Internet :

  • Sur Internet, ne transmettez JAMAIS vos données personnelles (numéro de téléphone, adresse, e-mail, nom, etc.) à des correspondants ou à des sites Web dont vous ne connaissez pas la véritable identité dans le monde réel.
  • Ne publiez pas de données personnelles sur l'Internet. Votre propre site Web avec des photos de famille et des données de contact personnelles peut paraître bien sympathique mais peut également être abusé à d'autres fins par des personnes mal intentionnées.
  • Faites usage d’applications avec lesquelles il est impossible aux autres utilisateurs d'Internet de connaître votre adresse Internet. Chatter sur le web est en ce sens plus sûr que via IRC.
  • Activez les options d'utilisateur des logiciels de chat de façon que seules les personnes avec qui vous désirez parler puissent vous contacter.  Indiquez aussi que vous ne voulez pas que votre adresse Internet soit communiquée à d’autres chateurs.
  • Encryptez vos messages et fichiers que vous envoyez par l'Internet.
  • Utilisez des mots de passe qui consistent en une combinaison des lettres, de chiffres et de signes de ponctuation. Rappelez-vous aussi de ne pas utiliser les noms de votre femme/époux, des enfants, du chien. N'utilisez pas le même mot de passe pour tous les services d'Internet et changez régulièrement vos mots de passe. 
  • Installez et actualisez régulièrement un programme anti-virus récent. 
  • Utilisez une application « firewall » sur votre PC personnel pour conserver les hackers à l'extérieur et vos propres données à l’abri de votre PC.

Dans l'utilisation de GSM et du téléphone :

  • Faites usage d’un numéro de téléphone privé et ne faites pas publier votre numéro de téléphone dans les annuaires téléphoniques.
  •  Demandez à votre opérateur téléphonique (ou de GSM) de ne pas transmettre le numéro de l’appelant (activation de l’option CLIP).

Lire la suite

 

Nos rubriques