https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Revue de Presse

  • Les communes belges traversées lors du Tour de France les 2 et 3 juillet 2017

    
Le Tour de France 2017 a officiellement été présenté ce mardi

    Lors de la deuxième étape, le dimanche 2 juillet, le Tour de France reliera Dusseldörf à Liège sur une distance de 202 kilomètres. Mais avant d’arriver en Cité Ardente, le peloton du Tour fera son entrée en Belgique via La Calamine, Henri-Chapelle, Thimister, Battice, Herve, la Côte d’Olne, Nessonvaux, Fraipont, Prayon, Chaudfontaine, Vaux-sous-Chèvremont avant une arrivée à Liège sur le Boulevard d’Avroy via le Pont de Fragnée, l’Avenue Blonden et le Quai de Rome.

    Le lendemain, c’est de Verviers que les coureurs repartiront pour la troisième étape. D’après nos informations, le départ se fera dans le Quartier Ouest (Gare, Crescend’Eau). Ensuite, ils iront vers Mangombroux et le départ officiel se fera sur la N640 (la route reliant Mangombroux à Jehanster). Les coureurs passeront ensuite par Jehanster donc, Polleur, Tiège, Sart-Jalhay, la Côte de Sart, Francorchamps, Neuville, Ruy, Moulin du Ruy, Roanne, Coo, Trois-Ponts, Stoumont, à nouveau Trois-Ponts, Grand-Halleux, Vielsalm, Salmchâteau, Gouvy pour enfin partir vers le Grand-Duché du Luxembourg. L’étape, longue de 202 kilomètres également, se terminera en France, par une côte d’un kilomètre à Longwy. Cette étape est destinée aux puncheurs.

    source     La Meuse <<<cliquez pour ouvrir l'article

  • La voiture autonome est en route

    La voiture autonome est en route

    Une étude de Carbu.com

    Les technologies ne cessent d’évoluer et celles qui concernent l’automobile n’échappent pas à la règle. Prenons les équipements tels que le GPS, le cruise control ou l’aide au stationnement apparus durant la dernière décennie et qui nous facilitent aujourd’hui la conduite.

    Aujourd’hui, nous sommes probablement aux portes d’une révolution dans le monde automobile: le véhicule autonome.

    Sera-ce pour demain? Certes non, mais bien pour après-demain. Le géant de la technologie Google prévoit un lancement de son modèle sur le marché en 2018, et de grands constructeurs tels que BMW et Audi ont comme objectif de proposer un modèle “abordable” en 2020. Une étude de BI Intelligence évalue à 10 millions le nombre de véhicules autonomes qui rouleront sur nos routes en 2020.

    La voiture autonome, en quoi ça consiste ?

    Au départ, il convient de faire la distinction entre les véhicules 100% autonomes et les semi-autonomes. La première catégorie est capable de réaliser seule un trajet d’un point A à un point B et de réagir de façon totalement autonome aux conditions de circulation. Il faut également distinguer les variantes avec et sans chauffeur. On prévoit l’introduction des véhicules autonomes avec conducteur dans les 5 années à venir; pour la version totalement autonome, il faudra encore patienter.

    Qui sont les principaux acteurs sur ce marché?

    Mentionnons en tête de peloton le géant mondial Google qui ne cache pas ses intérêts pour ce marché. En 2009, Google a effectué ses premiers tests sur la voie publique avec des prototypes sans chauffeur, non sans un certain nombre d’accidents.

    Il y a bien entendu la marque Tesla, connue pour les hautes performances de ses moteurs électriques. La fonction “pilote automatique” de Tesla permet à la voiture de déterminer elle-même lorsqu’il convient de freiner ou d’accélérer. Cette fonction permet également, sur demande du conducteur, d’effectuer automatiquement et en toute sécurité un changement de bande de circulation. Cette fonction équipant les derniers modèles de la marque est déjà utilisée sur la route, ce qui nous autorise à affirmer que Tesla est en bonne voie pour la conquête du marché du véhicule autonome.

    Il y a Apple qui au plus tôt en 2019 présentera également son propre véhicule totalement autonome. Officiellement, la société de Cupertino n’a jamais dévoilé de prétentions sur le marché automobile, mais ces derniers mois ont laissé entendre des vélites en ce sens. A savoir qu’Apple a recruté un certain nombre d’experts dans ces technologies ainsi qu’en design automobile.

    Que pouvons-nous attendre de la voiture autonome?

    Une des attentes majeures est la diminution du nombre de victimes d’accidents de la route. On estime qu’avec l’introduction de ces véhicules, le nombre de décès sur la route va diminuer de façon drastique. Ces véhicules qui désormais communiqueront entre eux permettront de diminuer le nombre de collisions et d’accidents.

    Cependant tout cela ne se fera pas sans difficulté. L’introduction du véhicule autonome est accompagnée d’un certain nombre de défis:

    • En termes de coûts de production: ceux-ci devront diminuer effectivement afin d’offrir un prix abordable pour le grand public ;
    • Au niveau des réglementations et des assurances: celles-ci devront être sérieusement adaptées ;
    • Un aspect psychologique: nous devrons nous affranchir de cette mentalité de “propriétaire” pour adopter une attitude où prime la mobilité.

    Qui sera encore propriétaire à l’ère de la voiture autonome?

    Selon les experts et les analystes, les véhicules autonomes feront leur apparition durant les 10 prochaines années et deviendront la norme dans les 20 ans à venir. Il est donc certain que l’introduction de ces voitures autonomes ou semi-autonomes va modifier radicalement notre façon de gérer la mobilité. Une des modifications essentielles dans cette évolution portera sur la possession ou non d’un véhicule. Quels sont ces scénarios?

    • Scénario 1 – propriétaire à 100% d’un véhicule

    Aujourd’hui, la plupart d’entre nous possède sa propre voiture, bien qu’elle reste inutilisée plus de 90% de sa durée de vie. Pour certaines marques et un nombre défini d’acheteurs, cela ne changera pas à l’avenir. Pensez aux acquéreurs de marques telles que Bentley et Lamborghini. Pour ce type de clientèle, posséder une voiture de luxe fait avant tout partie d’un mode de vie. Cela ne concerne donc pas le marché du véhicule autonome et son évolution.

    • Scénario 2 – propriétaire partiel

    Dans ce scénario, le consommateur investit dans la marque de son choix. Nous ne parlons plus ici d’achat de véhicule, mais d’un fee mensuel payé pour un usage déterminé. Ce scénario présente l’avantage d’offrir à l’utilisateur les voitures d’une marque définie (à laquelle il s’identifie) lorsqu’il a besoin d’un moyen de transport sans plus se soucier des problèmes d’assurance, de carburant et d’entretien. Ce fee mensuel augmente ou diminue en fonction de l’utilisation.

    • Scénario 3 – posséder et partager

    Dans ce modèle, les utilisateurs achètent encore toujours leur voiture, mais la mettent à disposition d’autrui lorsqu’ils n’en ont pas besoin. Cette version est idéale pour ceux qui ne peuvent se départir de l’idée d’acheter une voiture, mais qui récupère une partie de leur argent en la mettant à disposition d’autres conducteurs lorsqu’ils n’en ont pas l’usage. Une telle façon de procéder pourrait être développée par les constructeurs, mais également par les entreprises qui ont l’expérience dans la mise à disposition de véhicules, telles qu’Uber.

    • Scénario 4 – payer pour un service mobilité

    De nombreux citadins sont susceptibles d’opter pour ce scénario. À savoir payer un fee pour un service de mobilité. Dans cette version, vous payez une redevance mensuelle pour vous déplacer selon vos besoins le plus efficacement possible et au moindre coût d’un point A à un point B. Les utilisateurs auront la possibilité de commander un voyage par le biais d’une application. Le véhicule mis à disposition aura pour but de rendre le trajet aussi efficace et économique que possible. Il ne s’agit donc pas ici d’investir dans une voiture ou une marque en particulier, mais d’offrir un service de mobilité lorsque cela s’avère nécessaire.

    • Scénario 5 – payer par trajet

    Pour les personnes n’éprouvant pas la nécessité de bénéficier d’un service de mobilité régulier, ce scénario est le plus approprié.Dans ce cas-ci, les utilisateurs payent uniquement lorsqu’ils doivent se déplacer. Ces consommateurs n’achèteront plus de voiture et s’adresseront à des sociétés telles qu’Uber qui, par leur façon de travailler aujourd’hui, préparent le scénario du futur.

    Que nous nous déplacions d’une façon différente à l’avenir, c’est indiscutable. Que nous ayons encore tous une voiture, cela l’est moins. Les Google et Uber d’aujourd’hui préparent les différents scénarios de demain.

  • Top 5 des chiens les plus intelligents

    Résultat de recherche d'images pour "Top 5 des chiens les plus intelligents"

    Dans LA MEUSE du 03/09/2016

    Top 5 des chiens les plus intelligents


    1. Border collie 
    2. Caniche 
    3. Berger allemand 
    4. Golden retriever  
    5. Doberman
  • Attention à vos emails: un logiciel malveillant piège de nombreux Belges

    source  La Meuse <cliquez

    WildFire Locker est un logiciel malveillant qui crypte vos donnés à votre insu et vous demande une rançon pour les débloquer. Ce logiciel a déjà piégé plus de 2.100 personnes en Belgique.

    Si vous recevez un email annonçant qu’un livreur s’est présenté chez vous pour déposer un colis, sans succès… méfiance ! Il pourrait s’agir d’un email provenant du logiciel WildFire Locker, pour vous soutirer de l’argent.

    WildFire Locker est ce que l’on appelle un « ransomwares » : c’est un logiciel malveillant qui crypte vos fichiers pour les rendre inaccessibles, et qui demande une rançon à payer en ligne pour les débloquer. Selon L’Avenir, ce logiciel prendrait particulièrement pour cible la Belgique et les Pays-Bas en ce moment.

    2.100 infections ont été recensées chez nous, et 3.000 aux Pays-Bas. Parmi toutes ces personnes piégées, 236 victimes ont accepté de payer. Les pirates informatiques ont ainsi récolté pas moins de 69.000 € !

    Pour éviter de vous faire piéger, voici quelques conseils :

    L’email frauduleux demande à l’internaute de remplir un document Word pour fixer un nouveau rendez-vous au livreur, afin de récupérer votre colis. Si vous ouvrez ce document Word, c’est à ce moment-là que le logiciel prend possession de vos fichiers et les rend inaccessibles. Une fenêtre vous annonce alors que vous devez payer 300 € pour récupérer vos fichiers.

    Dans ce cas-là, télécharger un antivirus gratuit pour supprimer WildFire de votre ordinateur, puis télécharger l’outil de décryptage WildFire Decryptor.

  • Le Neupréen Michel Thielen, tué par un conducteur fantôme sur la E25 il y a un an: ce dernier avait un taux supérieur à 2 grammes d'alcool

    
Michel Thielen, la victime, avait 68 ans.

    Il y a un an quasi jour pour jour, un Liégeois de 57 ans roulait pendant 9 km à contre-sens sur la E25, entre le Pont Atlas et Cheratte, avant de percuter la voiture de Michel Thielen, un Neupréen de 68 ans. Ce dernier avait perdu la vie dans le crash. Nous sommes en mesure de vous révéler que le test d‘alcoolémie réalisé sur le conducteur s‘est révélé positif. Son conseil, Me Pascal Rodeyns, précise que pour son client, c‘est l’incompréhension.

    Source  La Meuse <<<Cliquez ici pour l"article complet