https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Mémoire de Neupré - Page 3

  • La ferme de la Haie 2.

    Histoire d’une famille de fermiers                       Par Rolande Bertrand

    (Extrait des "cahiers de Jadis" de l'Asbl Mémoire de Neupré)

     En 1920, la famille d’Ernest Gérard succède à la famille Maréchal de Neuville, dans la ferme de la Haie. Ernest Gérard et son épouse Marie-Céline Wilmet élèvent quatre enfants Jenny, Henri, Madeleine (épouse de notre instituteur A. Bourdouxhe), Joséphine (épouse de Mr Fabry du moulin de la Chapelle)

              Le corps de logis est très vaste : la « belle pièce », la cuisine et l’arrière plus deux petites salles très utiles. Au 1er étage quatre grandes chambres et deux petites permettent à chacun de prendre possession de son domaine personnel.

     Haie 2.1.jpg

              En 1930 Henri, le seul fils, reprend la ferme à son compte. Il a épousé Yvonne Kaisin, de la ferme de la Rimière, en 1928. Quatre enfants couronnent leur union : Simone, Emile (notre sympathique fermier de la « Petite Forage » Jeanine qui a permis la rédaction de ce texte et Ernest.

              Les terres s’étendent sur environ 65 Ha, elles se partagent en prairies mais surtout en cultures (froment, orge, avoine) une autre partie est réservée aux betteraves sucrières expédiées à la sucrerie de Wanze. Haie 2.2.jpg

            Une quarantaine de vaches laitières paissent dans les prairies tout autour de la ferme. A la mauvaise saison, les bovins trouvent refuge dans deux grandes étables déjà bien agencées pour l’époque.

    La plus grande partie du lait est stockée dans des cruches enlevées chaque jour par les camions de la laiterie. Jusqu’en 1950, les fermiers traient à la main puis acquièrent une trayeuse électrique à 3 pots.

    Madame Gérard ne fabrique que peu de beurre car la ferme est isolée et ne compte que quelques clients du village.

     

    Haie 2.3.jpg

    Lire la suite

  • Petite Histoire de la Ferme del Haye ou de la Haie

    Par Rolande BERTRAND - 1ère partie.

    (Extrait des Cahiers de Jadis de "Mémoire de Neupré")

              Les archives ne nous permettent pas de situer avec exactitude la date de la construction de la ferme del Haye.

             Elle est construite « en moellons de grès ayant conservé outre la plupart de ses volumes, quelques percements calcaires à meneau, au corps d’habitation, surtout au XVIIIe » (Patrimoine monumental)

    Ferdinand Dessente notre historien neuvillois nous explique :

    « ...Si nous n’avons pas trouvé de mention directe de cette belle ferme ancienne, nous avons par contre relevé plusieurs personnes importantes portant ce nom dans les archives de la chapelle. Ainsi lit-on qu’en l’an 1632 un Henrÿ delle Haÿe est l’époux d’une Jehenne de Warnant et qu’il fut « maieur de la Neuville » ; qu’un autre, Jean delle Haye, époux de Anne d’Engihoulle, fut également « maieur de la dicte nouveville » ; qu’un autre encore, Englebert delle Haye, est « greffier de La nouveville et Gosne » ; enfin, que Laurent delle Haye est chanoine et prieur de Flône. Tout ceci indique qu’il s’agit bien d’une puissante famille de l’époque et que probablement le nom de la ferme y trouve son origine... »

    La Haie.jpg

     

    Pendant la guerre 14/18, le château de la Neuville fut réquisitionné et occupé par les Allemands, le baron François de Tornaco (né en 1858) se réfugia chez son fermier de la ferme de la Haie. Son métayer Mr Maréchal, après quelques semaines fit comprendre au baron qu’il mettait la vie de toute une famille en danger s’il était découvert par les Nazis. Le baron acquiesça et s’exila à Vervoz (Clavier) jusqu'à la fin de la guerre.A l’expiration du bail, en 1920, le baron remercia son fermier qu’il remplaça par Mr Ernest Gérard 

    Lire la suite

  • Sotrez

    Extrait des "Cahiers de Jadis" édité par l'Asbl MEMOIRE DE NEUPRE 6°année 1999-2000 N°21

    SOTREZ

    par Rolande Bertrand

    Sotrez.jpg Cliquez sur l'image pour agrandir

    Toponymie

    " è Sotré"

         A Sotrez est exploitée une ferme imposante qui depuis 1867, est la propriété du Chevalier de Lamine et de sa descendance.

         Déja en 1211 est cité "Thomas de Lamines dit de Fossato, chevalier".   

         Le régistre des anniversaires de la cure nous apprend que au XVI° siècle, il s'agit de membres du lignage de Halleux ayant pris le nom du bien de Sotrez.

         Face à cette ferme est érigée une petite chapelle à l'honneur de sainte Brigitte, priée pour le bétail (pélérinage pou les animaux de la ferme).

         Le bulletin de la Société d'Anthropologie de Bruxelles a publié;

    Ferme de Sottrez (De Puydt et Lohest):découverte d'objets de la pierre polie aux environs de Liège, Namur....

         pièces néolithiques: fragment de hache polie, grattoir et déchets de taille "près de la ferme de Sottrez"

    Origine de Sotrez

         Jean Dambiermont (ou Englebermont) est le père de Léonard de Halleux (1495-1538) qui eut trois fils. Léonard le jeune cité de 1541 à 1550, Syon de Sottrez qui paye à la cure de NANDRIN jusque 1562, Philippe de Sottrez mort avant 1595. Il s'agit de  membres du lignage de Halleux ayant pris le nom du bien de Sottrez.

    Lire la suite

  • Forces vives- forces tranquille

    Aujourd'hui à l'honneur l'ASBL MEMOIRE DE NEUPRE

    J'ai toujours été étonné par la qualité des recherches historiques et la somme de compétences réunies dans cette ASBL. Ce dans une commune qui réunit vraiment beaucoup d'associations culturelles d'un haut niveau. Le but de cette rubrique "Forces vive-forces tranquilles" est de remercier et mettre en valeur certaines personalités ou associations méritantes qui oeuvrent en toute modestie dans le cadre du bénévolat.

    ---+++oooOooo+++---

    Créée en 1993, l’ ASBL Mémoire de Neupré, s’est fixé les buts suivants :

    - la mise en valeur du patrimoine de Neupré (Neuville-en-Condroz - Plainevaux - Rotheux-Rimière - Ehein) ; 
    - la pérennité de la mémoire collective ; 
    - l’organisation de conférences et d’expositions ; 
    - l’organisation de visites de sites ou d’expositions.

    Elle répond régulièrement à des demandes diverses de renseignements (documentation pour étudiants, renseignements sur certains sites ou endroits, demande de renseignements de comités de quartier, participation active à diverses manifestations organisées par la commune...)

    Les résultats de ses recherches sont publiés régulièrement dans une revue intitulée « Les Cahiers de Jadis ». Cette revue peut être complétée par des éditions « spécifiques » qui ne traitent que d’un seul sujet.

    Les membres se réunissent les 1ers mercredis du mois (en soirée), à le Salle banquet au Hall Omnisport de Rotheux.

    Vous êtes cordialement invités à ces réunions.

    Le comité se compose comme suit :

    - Président : Edouard DAVID
    Avenue du Beau Site, 18
    4120 NEUPRE
    Tél : 04/371.43.16
    Email : edouard.david@skynet.be

    - Secrétaire : Nicole LECLER
    Allée des Chevreuils, 6
    4120 NEUPRE
    Tél : 04/371.20.40
    Email : nicole.broeders@hotmail.com

    - Trésorier : Jacques DEFAYS
    Rue de l’Ermitage 35
    4121 NEUPRE
    Tél : 04/371.56.75
    Email : guydumoulin@skynet.be

    L’ASBL reçoit le soutien de l’Administration Communale.

    La cotisation annuelle est de 12,5 Є pour 4 « Cahiers de Jadis » à verser au compte 034-1636968-58 de : 
    Mémoire de Neupré
    Allée des Chevreuils, 6
    4120 NEUPRE

  • Concession de mines au XVIème siècle

    Cette rubrique est alimentée grâce à l'obligeance de l'A.s.b.l. Mémoire de Neupré.

    La cotisation annuelle est de 12,5 Є pour 4 « Cahiers de Jadis » à verser au compte 034-1636968-58 de : 
    Mémoire de Neupré
    Allée des Chevreuils, 6
    4120 NEUPRE

    Concessions de mines au Bois des Moges et à la Rimière au XVIème siècle


     Lors de ses recherches dans les archives de l'Etat à Liège. Paul Dangoxhe a trouvé un texte concernant d'éventuelles mines de fer au Bois des Moges et à la Rimière en 1567. Il a sélectionné les éléments essentiels de ce document.

    Dom "Renier de Rasier par la permision divine humble abbé de lengliese (de l'église) monastère et côvent de la vaul sainct Lambert sitneit (situés) sur la rivière de mouse sau pais (pays) et dyoces de Liege".

    Dom Giele de mollin prieur" dom "Toussaint de Hemalle"

    Dom "Gérard de p(ar)funderieu" Dom "Giele Morlette"

    Dom "Giele de Tilleur supprieur (sous sprieur) et tous les aultres religieux"

    font savoir qu'ils ont été "convocquez et assemblez" et confèrent aux "honestes p(er)sonnes Johan dangoxhe maire del Rimière en condroz et Joh(an) wilhemotte maire dyvo (Ivoz)... 


    Lire la suite