https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Mémoire de Neupré - Page 2

  • En Mémoire de

    Monsieur Claude PIPELART
    Décédé à Neuville-en-Condroz
    Décédé le 23 janvier 2013 à l'âge de 69 ans
    Né le 16 octobre 1943



    Centre funéraire Georis
  • Mémoire de Neupré

    Extrait des "Cahiers de Jadis" édité par l'ASBL Mémoire de Neupré


    berg 001.jpg

    Aménagement de la Bergerie

     

    berg 002.jpg

  • La Maison Rouge-Neuville (2)

    Suite de l'article d'Agnès Demoulin qui nous a été remis par son fils et qui est paru dans "les cahiers de jadis" de l'ASBL Mémoire de Neupré.

    La Maison Rouge - Li Rodge Mohone - Neuville

    (Cliquez sur les photos pour agrandir)

    MR4.jpgCour intérieure MR5.jpg




         Notre attention est attirée par une haute tourelle d'escalier, octogonale, en briques et calcaire, coiffée d'ardoises en girouettes. Au bas de cette tourelle, un perron circulaire de quatre marches. Contre cette tourelle une petite chapelle plus récente en briques, coiffée d'ardoises, sumonté d'un coq sur une croix de ferronnerie. En annexe à ce corps de logis, en recul, une habitation en briques sous mansard d'éternit percé de lucarnes. Au centre une petite porte, calcaire en plein cintre. Cet ensemble constitue une merveille d'architecture de style mosan.

    Lire la suite

  • La Maison Rouge-Neuville (1)

    Article d'Agnès Demoulin qui nous a été remis par son fils et qui est paru dans "les cahiers de jadis" de l'ASBL Mémoire de Neupré.

    La Maison Rouge - Li Rodge Mohone - Neuville

         Les écrits relatifs à ce domaine sont rares.On connaît peu des lointaines origines de la Maison Rouge ou Ferme Rouge ou Li Rodge Mohone. Ce domaine rural se siture à la sortie du village de Neuville (vers Marche) au début du chemin du Bida soit dans la direction S.O. du village.

    maisonr1.jpgCliquez sur la photo pour agrandir

    On raconte qu'il faisait partie, à ses origines, du Val Saint Lambert. Une Brasserie aurait été installée dans les écuries actuelles et des offices auraient été célébrés dans la très petite chapelle joignant la tourelle. Son passé serait lié à quelques seigneurs du Château de la Neuville.

    "A l'origine, la Maison Rouge appartenait à la branche Chantemerle des Dammartin de Warfusée, de Hermalle..." De même source, nous apprenons que par mariages successifs, ce domaine passe comme bien en dot par l'intermédiaire des épouses, aux familles de Streel, Thiribu, d'Oultremont, Warnant et Lannoy.

    MR2.jpg

                                       MR3.jpg

     

    Cliquez sur les photos

    pour agrandir.


    Porche d'entrée de la "maison rouge" et détail de la façade.

    Lire la suite

  • La ferme de la Haie (3)

    Histoire d’une famille de fermiers                       Par Rolande Bertrand

     Extrait des "Cahiers de Jadis" de l'Asbl Mémoire de Neupré

    Deux drames de guerre ?

              Le premier incident éclate un jour soir lorsque toute la famille est réunie. Un  des valets de ferme entre brusquement accompagné de deux amis aussi dévoyés que lui. Ils exigent du fermier la somme d’argent qu’il a ramenée de Huy où il a vendu quatre chevaux, à la fermière ils réclament son coffret à bijoux. Les fermiers refusent. Les coups pleuvent sur le fermier sous les yeux des enfants qui réveillés sont descendus et se tiennent atterrés près de leur maman.

    Haie 3.1.jpg

    Vue sur la cour de la ferme de la Haie. 

             Les voyous poussent la cruauté jusqu’à vouloir brûler les pieds du fermier qui cède à leurs exigences et demande à son épouse d’aller chercher les bijoux au premier étage. Aussitôt dans la chambre, Madame Gérard appelle « au secours » par la fenêtre dans la direction du village. Ses cris affolés ameutent enfin quelques villageois qui accourent avec les outils qui leur tombent sous la main pour aider les habitants de la ferme (Jeannine Modave se souvient de son papa parti une fourche à la main).  Les voleurs sont déjà en fuite par l’arrière de la ferme, ils se sauvent dans les bois d’Ehein où un braconnier caché dans des buissons assiste au partage du butin.  

              Vu son isolement du village, la ferme de Haie abritait dans une cave murée ou dans un grenier bien camouflé des résistants, des travailleurs recherchés par les Allemands ou même des aviateurs alliés en transit. Les Neuvillois ont cru longtemps que c’était pour connaître les caches que Henri Gérard avait été torturé alors qu’il ne s’agissait que de vulgaires voleurs.Haie 3.2.jpg


    Scène de la vie rurale à la ferme de la Haie 

                     

    Lire la suite