https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

Histoire - Page 3

  • Cartes de ravitaillement

    721_001.jpg

    726_001.jpg

  • Exposition sur le Commandant de Menten et la guerre 14-18

    couverture-livre

    Le 30 août 2014, une cérémonie d’hommage aux hommes tombés début août 1914 se tiendra entre autres en face du monument récemment rénové par le service Travaux de la commune de Neupré.

    À l’occasion de cet hommage, l’asbl Mémoire de Neupré publie un ouvrage de 144 pages : 5 août 1914, Plainevaux. Celui-ci repose sur de nombreux documents inédits recueillis par l’asbl. Il sera mis en vente au prix de 10 € dès le 30 août  2014*.

    Par ailleurs, une exposition montrera des documents que des habitants de la commune ont confiés à Mémoire de Neupré. Des histoires familiales se transmettent de la sorte à nos générations qui n’ont pas vécu au cœur de cette ineffable boucherie.

    Elle sera accueillie par le centre de lecture Renaud Strivay à Plainevaux, rue du Centre 50c:
    •    le samedi 30 août en même temps que les cérémonies commémorant la bataille de Plainevaux ;
    •    le samedi 13 septembre et le dimanche 14 septembre de 13 à 17h (Journées du patrimoine).
    •    Durant la première quinzaine de septembre 2014, l’exposition sera accessible aux heures d’ouverture habituelle du Centre de lecture.

    *Les membres en règle de cotisation pour l’année 2014 à la date du 30 août 2014 le recevront dans le cadre de leur abonnement. Plus clairement dit: abonnez-vous aujourd’hui aux Cahiers de Jadis (voir modalités en fin d’article), et vous le recevrez dans votre boîte aux lettres…

  • Le n°62 des Cahiers de Jadis est sorti

    Abonnement

    13€ 4 cahiers compte BE79  00128379 8333

    Mémoire de Neupré Allée des chevreuils 6 à 4120 NEUPRE

    memneup 001.jpg

  • L'anneau héraldique de Bassompierre

    1378086_10151724522000073_2123064487_n.jpg

     

    e 28  septembre, nous avons publié "Les recherches sur le baron Auguste de Bassompierre ont abouti". Il s'agit d'un descendant du Prince de Mérode qui s'est caché à des allemands à Neuville-en-Condroz pendant la seconde guerre mondiale.

    La photo ci-dessus montre son anneau héraldique. Son blason gravé en creux servait à cacheter la cire du courrier que  l'on  appelait pli (parce que "plié" et cacheté).

    Le sceau (sigillum) provient de l'ANNEAU (annela) qui fut l'instrument le plus ancien pour sceller. L'annulus, comme cachet, disparut dans l'ère chrétienne et le sigillum lui succéda. On trouve cependant quelques chartes du moyen-âge, auxquelles des ANNEAUX sont attachés en forme de sceaux, ce qui peut être considéré comme des exceptions à l'usage général adopté vers le XIe ou XIIe siècle, de ne plus se servir que du sigillum pour sceller. Ce dernier mot, qui signifie simplement l'empreinte du sceau, a été pris indifféremment pour l'instrument et pour l'empreinte qu'il produit. (ALEX. SCHAEPKENSAntiquités écclésiastiques, article inséré dans le Messager des Sciences historiques, année 1847).

  • Les recherches sur le Baron de Bassompierre ont abouti

    Dans  la rubrique  "les lecteurs écrivent une lectrice des  Etats-Unis nous demandait de repérer le passage du Baron Auguste de Bassompierre pendant la seconde guerre mondiale à Neuville-en-Condroz.

    Voici la traduction du message de Judy M-A. (Les passages trop personnels sont supprimés)

    Bonjour Jean, 
    J'espère que cela vous trouve bien. J'ai une faveur spéciale à vous demander. Madame (.........) est entrée en contact avec ma mère aujourd'hui parce qu'elle a découvert que j'a fait des recherches sur l'histoire du Baron Auguste de Bassompierre à Neuville. J'étais entré en contact avec Olivier Renson et certaine du comment  Olivier n'a pas pu découvrir quoi que ce soit pour moi, mais a fait de son mieux. J'étais très reconnaissante. J'aime l'histoire, particulièrement quand il implique ma famille en Belgique.

    Le Baron a vécu avec la famille de ma mère plusieurs années avant qu'il n'ait décédé. Il a donné son anneau sceau familial à ma mère et elle l'a donné à mon cousin, le petit-fils le plus âgé. j'ai pu certifier que ceci est le sceau familiale de Bassompierre . Il n'a été jamais marié et n'avait aucun enfant. La famille de ma mère l'a considéré comme un oncle et il était de très bons amis avec mon grand-père Ernest Pire. J'ai tracé le nom de famille en arrière des années 1400 en France, l'Angleterre et la Belgique. Histoire familiale(antécédents familiaux) très intéressante!

    La petite histoire, madame (......) et ma mère ont parlé pendant plus d'une heure aujourd'hui et elle voudrait vraiment avoir la photo de l'anneau pour mettre dans son prochain livre . Ma mère a 90 ans et était si heureuse de parler avec elle de Neuville. Pourriez-vous ont la gentillesse d'imprimer ces photos et le donner à Madame(...) de la part de ma mère Denise Pire McIntosh ? cela rendrait toute les deux si heureuses.

    "Bassompierre"  est inscrit comme un Baron .
    Les personnalités de branche de Felix.
    Sur la mort de Charles de Merode en 1977, cette branche est devenue la branche aînée de la maison de Merode.
    Philippe Felix de Merode (cf. Wikipédia)
    Évêque Javier de Merode (1820-1874) (Ministre de Pape Pius IX)
    La Princesse Baudouin de Merode, le repaire de fourgon de Nathalie né Abeele (1948), la veuve la première femme de Baron Guy de Bassompierre, qui est la dame de privilège de Reine Paola depuis 1997.
    Http: // commons.wikimedia.org/wiki/File:Armoiri es_de_Bassompierre.svg
    Évidemment, les bijoutiers familiaux ont fait l'anneau beaucoup plus richement gravé ajouter la beauté au blason

    J'essaye de tracer la généalogiee "du Baron Auguste de Bassompierre" qui s'est caché avec la famille de ma mère pendant la Seconde guerre mondiale, dans le village minuscule de Neuville en Condroz, près du Seigneur la Belgique. Le nom de la famille avec laquelle il a vécu était Earnest Pire et Clara LeCoq. (Mes grands-parents.)
    Il était seul et s'est caché des allemands avec ma famille et décédé peu de temps après la guerre, laissant quelques effets personnels à la famille de ma mère. Je crois que le nom de sa soeur était "Flore" et nous avons une photographie peinte minuscule d'elle aussi bien que que l'on a supposé pour être sa mère. La dateà l'arrière de la photo est 1865 ? Le nom "Flore" est d'une carte postale qu'elle a envoyée à son "Frere" en 1919 de "Oostende" à son adresse "à Bruxelles". 

     3333.jpg1378086_10151724522000073_2123064487_n.jpg  222222.jpg


    Cliquez