https://www.google.com/analytics/web/#report/visitors-overview/a64445863w100415224p104305700/

  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    Direction générale Statistique – Statistics Belgium

    Bruxelles, le 30 janvier 2017 Indice des prix à la consommation de janvier 2017 L'inflation grimpe à 2,65% Actualisation annuelle de l'indice des prix à la consommation

    Indice des prix à la consommation de janvier 2017 o En janvier, l'inflation a grimpé de 2,03% à 2,65%. o L’indice des prix à la consommation a progressé ce mois de 0,74 point, soit de 0,71%. o L’inflation sur la base de l’indice santé a quant à elle augmenté de 1,78% à 2,18%. o En janvier, les principales augmentations de prix ont concerné les carburants, les villages de vacances, l'électricité, les légumes, le mazout de chauffage, les boissons alcoolisées, la cotisation d'assurance maladie, le gaz naturel, l'eau et les services de télécommunications. Surtout les billets d'avion ont exercé un effet baissier sur l'indice. Actualisation annuelle de l’indice des prix à la consommation pour 2017 o Actualisation de l'indice des prix à la consommation en 2017 sur la base d'un avis unanime de la Commission de l'indice, approuvé par le ministre de l'Économie. o L'extension de l'utilisation des scanner data des supermarchés pour le calcul de l'indice se poursuit: de 70 groupes de produits en 2016 à 73 groupes de produits en 2017, soit 23% du poids du panier. o Le panier de l'indice a fait l'objet d'adaptations: 8 nouveaux produits ont été ajoutés au panier et 2 produits ont été fusionnés en seul produit. Cela porte le total pour 2017 à 663 biens et services contre 656 en 2016. o Les poids du panier de l'indice, qui sont basés sur l'enquête sur le budget des ménages de 2014, ont été actualisés à l'année 2016 afin de refléter ainsi le comportement d'achat actuel des consommateurs

  • Actu-Neupré du 31 janvier

    Afficher l'image d'origine

    • Actu-Neupré du 31 janvier
    • De quoi meurt-on le plus en province.
    • victimes de violences sexuelles
    • Enfin un retour à un temps plus doux
    • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
  • Enfin un retour à un temps plus doux !

    Afficher l'image d'origine

    Le froid polaire, c’est fini pour le moment. Au moins jusqu’au 10 février selon certains prévisionnistes. Ce samedi, la journée débutera sous un ciel partiellement nuageux mais il fera sec dans la plupart des régions. L’après-midi, la nébulosité deviendra plus abondante à partir du sud-ouest avec parfois un peu de pluie. Et le temps sera doux avec des tempé- ratures maximales de 2 à 9 degrés. Dans la nuit de samedi à dimanche, les gelées se cantonneront en Ardenne. Dimanche, le ciel alternera entre nuages et éclaircies. On pourra s’attendre à quelques gouttes. Les températures seront positives sur tout le pays : de 1 degré en Hautes Fagnes à 7 degrés en Flandre. Dès lundi, l’arrivée d’un flux de sud à sud-ouest avec passage d’un front chaud signifie que les températures vont continuer à grimper avec même 10 degrés dans les régions du centre. Mais malheureusement, le soleil ne sera pas toujours de la partie : la pluie s’invitera régulièrement. Il fera assez venteux jeudi et vendredi. Plus de gelées nocturnes excepté dans les Hautes-Fagnes en début de semaine. La semaine suivante, on devrait conserver un temps doux mais il fera sans doute très tempé- tueux

    Source La Meuse

     

  • victimes de violences sexuelles

       Téléphone portable de dessin animé    0800 98 100

    un nouveau numéro d'appel gratuit à destination des victimes de violences sexuelles sera opérationnel dans toute la Belgique.

    0800 98 100

    Ce nouveau service est mis en place alors qu'aujourd'hui encore, en Belgique, dans plus de 40 % des cas, les femmes n'osent pas dénoncer les faits dont elles sont victimes, tandis que d'autres ne savent pas qu'elles peuvent le faire, ou comment le faire.

    Par ailleurs, nombreuses sont celles qui ignorent que le viol entre partenaires est punissable.

    Il est donc essentiel d'encourager les victimes à signaler davantage les violences qu'elles subissent et de mieux les soutenir.

    La ligne téléphonique gratuite est assurée par l'asbl SOS Viol, déjà active sur cette thématique depuis de nombreuses années. Outre les permanences téléphoniques gratuites et anonymes, l'association assure aussi un accompagnement psychologique, social et juridique des victimes qui le souhaitent.

    SOS Viol travaille en étroite collaboration avec les Services agréés d'aide aux justiciables de la Fédération Wallonie-Bruxelles situés dans les arrondissements judiciaires, en Wallonie et à Bruxelles, pour proposer aux appelants une prise en charge de proximité.

    Par ailleurs, le Service d'assistance aux victimes de notre zone de police, est particulièrement attentif à cette problématique et collabore avec tous les policiers à une approche humaine et professionnelle de ce fléau.

     

  • De quoi meurt-on le plus en province de Liège ?

    Afficher l'image d'origine

    L’Observatoire de la Santé de la Province de Liège publie son tout premier tableau de bord. La mortalité chez nous est proche de celle de la Wallonie, mais plus élevée de 12,4% que celle de la Belgique. Sur les 11 267 décès en 2014, il y a eu plus de décès d’hommes (+53,5%) que de femmes.

    Les maladies de l’appareil circulatoire sont la première cause de décès en province de Liège en 2012 (28,4%), suivies des tumeurs (23,9%) et des maladies de l’appareil respiratoire (11,3%).

    Les trois principales causes de décès prématurés sont les tumeurs, les morts non naturelles et les maladies de l’appareil circulatoire. Les décès prématurés sont plus nombreux chez les hommes que chez les femmes.